Les huiles alimentaires ne doivent pas :

  • en aucun cas être déversées dans les égouts.
  • rejetées dans les poubelles d’ordures ménagères.
  • rejetées dans le réseau d’assainissement des eaux usées.

Les huiles alimentaires doivent :

  • Etre stockées dans des contenants isolés et identifiés.
  • faire l’objet d’une collecte spécifique pour le respect de l’environnement par une entreprise agréée et accompagnée d’un bordereau d’enlèvement.

Tout collecteur ou recycleur d’huiles alimentaires usagées doit opérer en respectant la loi n° 96-41 du 10 Juin 1996, relative aux déchets et au contrôle de leur gestion et de leur élimination. Les déchets sont classés selon leur origine en déchets ménagers et déchets industriels et selon leurs caractéristiques en déchets dangereux, déchets non dangereux et déchets inertes.
Le mode de gestion des déchets dangereux est réglementé qui précise dans le Chapitre IV de la gestion des déchets et de leur élimination- Article 25 « Toute personne détenant des déchets est tenue de les livrer, conformément aux modalités déterminés par les Autorités compétentes à un organisme public ou privé chargé de la collecte ou à un établissement effectuant des opérations d’élimination et de valorisation ou d’entreprendre par elle-même ces opérations conformément aux conditions fixées par la présente loi ».

 

POURQUOI NOUS CHOISIR ?

 

Traçabilité

Nous garantissons une traçabilité totale de la gestion des huiles collectées.

 

Proximité

Nous collectons les huiles de friture usagées sur tout le territoire tunisien.

 

Conformité

Nous apportons une garantie totale de respect des législations en vigueur.

 

CE QUI NOUS DISTINGUE ?

5 ans depuis sa création, El Baraka Tunisie à contribuer à :

  • La transition énergétique en gérant durablement les déchets et les énergies, par la conception et le déploiement à grande échelle de système de recyclage locaux.
  • Le développement de meilleures conditions de vie au niveau des communautés et des familles de ses employés socialement.
  • La réduction de 1.200 tonnes par an d’huile de cuisson utilisée dans les systèmes de drainage et dans les unités de traitement des eaux usées au niveau du volet environnemental.
  • Le développement communautaire et la création de nouveaux emplois économiquement.
  • L’accroissement de l’autonomie énergétique des territoires en accompagnant nos clients dans toutes les étapes nécessaires à l’évacuation des huiles alimentaires usagées.